Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux.@Luc 2.8

Noël français traditionel.

John Gay, Beggar’s Opera, 1778 ( pdf nwc).

Quelle est cette odeur agréable,
Bergers, qui ravit tous nos sens?
S’exhale t’il rien de semblable
Au milieu des fleurs du printemps?
Quelle est cette odeur agréable
Bergers, qui ravit tous nos sens?

Mais quelle éclatante lumière
Dans la nuit vient frapper nos yeux
L’astre de jour, dans sa carrière,
Futil jamais si radieux!
Mais quelle éclatante lumière
Dans la nuit vient frapper nos yeux.

Voici beaucoup d’autres merveilles!
Grand Dieu! qu’entends-je dans les airs?
Quelles voix! Jamais nos oreilles
N’ont entendu pareils concerts.
Voici beaucoup d’autres merveilles!
Grand Dieu! qu’entends-je dans les airs?

Ne craignez rein, peuple fidèle
Écoutez l’ange du Seigneur;
Il vous annonce une merveille
Qui va vous combler de bonheur.
Ne craignez rein, peuple fidèle
Écoutez l’ange du Seigneur.

A Bethléem, dans une crèche
Il vient de vous naitre-un Sauveur
Allons, que rien ne vous empâche
D’adorer votre redémpteur
A Bethléem, dans une crèche,
Il vient de vous naître-un Sauveur.

Dieu tout puissant, gloire éternelle
Vous soit rendue jusqu’aux cieux.
Que la paix soit universelle
Que la grace a bonde en tous lieux.
Dieu tout puissant, gloire éternelle
Vous soit rendue jusqu’aux cieux.