Notre fierté se fonde sur l’espérance d’avoir part à la gloire de Dieu.@Romains 5:2

H. A. César Malan, Chants de Sion, 1832, nombre 165.

Marathon, Cantiques Chrétiens à l’Usage de l’Église Chrétienne Missionaire Belge (Bruxelles: Libraire Chrétienne Évangélique, 1873), deuxième édition, nombre 75 (🔊 pdf nwc).

portrait
H. A. César Malan (1787-1864)

Mon cœur joyeux, plein d’espérance,
S’élève à Toi, mon Rédempteur!
Daigne écouter, avec clémence,
Un pauvre humain faible et pécheur:
En Toi seul est ma confiance,
En Toi seul est tout mon bonheur.

Dans ses péchés, jadis mon âme,
O Dieu! mourait loin de ta croix.
Mais aujourd’hui je te réclame,
Je connais ta puissante voix,
Et dans mon cœur je sens la flamme
De l’amour de tes saintes lois.

C’est vers ton ciel que, dans ma course,
Je vois aboutir tous mes pas.
De ton Esprit la vive source
Me rafraîchit quand je suis las;
Et, dans le danger, ma ressource
Est dans la force de ton bras.

Le jour, je suis sous la lumière:
La nuit, je repose en ton sein.
Au matin, ton regard m’éclaire
Et m’ouvre un facile chemin:
Et chaque soir, ô mon bon Père!
Tu prépares mon lendemain.

Si quelque ennui vient me surprendre,
Ou si je trouve la douleur,
A toi tu me dis de m’attendre,
Sous ta main tu calmes mon cœur,
Et bientôt tu viens y répandre
Le baume du Consolateur.

Je vois ainsi venir le terme
De mon voyage en ces bas lieux,
Et j’ai l’attente vive et ferme
Du saint héritage des cieux:
Sur moi si la tombe se ferme,
J’en sortirai tout glorieux.