Je n’étais encore qu’une masse informe, mais tu me voyais et, dans ton registre, se trouvaient déjà inscrits tous les jours que tu m’avais destinés alors qu’aucun d’eux n’existait encore.@Psaumes 139:16

Ma­ry Le­mire (?–1852).

Czer­ny, Carl Czer­ny (1791–1857) (🔊 pdf nwc).

portrait
Carl Czerny
(1791–1857)

Dieu fort et grand! Tu vois toute ma vie;
Tu m’as connu, tu m’as sondé des cieux.
Pourrais-je fuir ta lumière infinie?
De ton regard tu me suis en tous lieux.

Soit que je marche ou bien que je m’arrête,
Voici, partout tu mets la main sur moi;
Et, pour parler quand ma langue s’apprête,
Tous mes propos sont déjà devant toi.

Si je voulais fuir au bout de la terre,
Dans le tombeau chercher l’obscurité,
Monter aux cieux: partout, Dieu de lumière,
Tu m’atteindrais de ta vive clarté.

Mais par la foi, je viens à toi sans crainte:
Dans son amour, Jésus m’a racheté;
Je suis reçu dans ta présence sainte,
Purifié de toute iniquité.

Éprouve-moi, ô Dieu toujours fidèle,
Sonde mon cœur pour le sanctifier;
Et conduis-moi dans la voie éternelle
En m’accordant de te glorifier.