Je publie tes louanges, parmi les peuples ô Eternel, je te célèbre par mes chants.@Psaumes 18:50

H. A. César Malan, Chants de Sion, 1841, nombre 249.

Cantiques Chrétiens à l’Usage de l’Église Chrétienne Missionaire Belge (Bruxelles: Libraire Chrétienne Évangélique, 1873), deuxième édition, nombre 40 (🔊 pdf nwc).

portrait
H. A. César Malan (1787-1864)

Accorde-moi, Seigneur!
De chanter tes louanges!
Mets en mon cœur le feu
Qui brûle au cœur des anges.
Moi mortel, moi pécheur,
Je désire, ô mon Dieu!
De ce terrestre lieu
Jusqu’en ton sanctuaire,
T’adresser en mes chants,
T’adresser en mes chants
Ma fervente prière.

Qu’ils sont grands et profonds
Les trésors de ta grâce!
Elle bénit toujours
Et jamais ne se lasse.
Avant que le temps fût,
Oui, dès l’éternité,
Seigneur! ta charité
Prépara l’héritage
Qui des pécheurs sauvés,
Qui des pécheurs sauvés,
Doit être le partage.

Mais, ô Dieu! quel mystère
Auguste, impénétrable,
Enveloppe à mes yeux
Cet amour ineffable!
Il surpasse, il étonne,
Il confond mon esprit,
Devant toi, Jésus-Christ!
Fils unique du Père,
Qui demeures au ciel,
Qui demeures au ciel,
Et qui viens sur la terre!

La lumière a donc lui
Dans cette nuit profonde,
Dans cette nuit de mort,
Qui pesait sur le monde!
Le ciel est révélé:
Dieu n’est plus inconnu.
Lui-même, il est venu,
Et l’invisible vie
A des enfants d’Adam
A des enfants d’Adam
Pour toujours est unie!

Oh! que sont mes pensers,
Qu’est mon faible langage
Pour sonder cet amour
Et pour lui rendre hommage!
Je suis vivant par lui:
Mais je suis un pécheur!
Devant toi donc, Seigneur!
Adorant ta clémence,
Je reste prosterné,
Je reste prosterné
Dans un humble silence.