Seigneur, vers qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle.@Jean 6:68
portrait
Wolfgang A. Mozart
(1756–1791)

Adri­en La­dri­erre (1825–1902).

Am­a­de­us Wolf­gang A. Mo­zart (1756–1791) (🔊 pdf nwc)

À qui donc irions-nous? Ce monde périssable,
Domaine de Satan, n’est qu’un désert trompeur.
Voudrions-nous bâtir nos maisons sur le sable?
Non, ce n’est pas ainsi qu’on fonde son bonheur.

À qui donc irions-nous puiser la connaissance
Du Dieu de vérité, de lumière et d’amour?
Et qui nous donnerait la paix et l’assurance,
Quand nous marchons ployés sous un fardeau trop lourd?

À qui donc irions-nous? Source toujours nouvelle
De rafraîchissement pour nos coeurs altérés,
Tes paroles, Seigneur, sont la vie éternelle:
Nous les buvons, assis à tes pieds adorés.

À qui donc irions-nous? Ta voix pleine de charmes
Nous dit: Ne craignez pas; confiez-vous en moi!
Tu consoles nos coeurs et tu taris nos larmes:
À qui donc irions-nous, si ce n’était à toi?